Vous êtes ici - Agenda et activités - Samedis Littéraires - Samedi littéraire

Samedi littéraire

Samedi 29 septembre 2018 à 14h00
Espace Arvoisie
St-Pierre-de-Clages
Imprimer le contenu de cette pageRecommander cette adresse à un amiTélécharger cette page en PDF

29 Septembre 2018 à 14h00

Espace Arvoisie DE St-Pierre-de-Clages

 

Les auteurs

Martine Magnaridès

Colas Droin

Eric Golay

Dominique Martin

Hélène Dormond

Cornélia de Preux

 

Laurent de Weck et les Editions Plaisir de Lire

présentent Suzanne Delacoste

 

Martine Magnarides après des études de lettres, elle enseigne en France, en Agrique, en Suisse et en Allemagne. Elle s’intéresse à tous les genres littéraires : roman, nouvelle, récit, théâtre radiophonique. On lui doit des traductions d’auteurs alémaniques, elle collabore épisodiquement à des revues et des journaux. Elle présentera son livre Paroles et Paysages, rêveries inspirées d’œuvres de Caspar David Friedrich.


Paroles et Paysages, évocations et récits, au rythme des mois de l’année, qui s’allient à douze tableaux de Friedrich. Un voyage le long des rives et des plaines, des forêts et des cathédrales. Textes et peintures en harmonie sont un appel, un élan vers la beauté.

 

 

Colas Droin né en 1992 à Pertuis, Colas a fait des études d’ingénieur à l’INSA de Lyon. Après l’obtention d’un master de recherche à l’ENS de Lyon, il prépare actuellement une thèse de doctorat en biologie computationnelle à Lausanne. En 2013 il contracte la borréliose de Lyme. Non diagnostiqué pendant un an, cela l’amènera à côtoyer les milieux hospitaliers à plusieurs reprises. Trois ans plus tard, il écrit Bittersweet en hommage à son histoire et celle des malades qu’il a rencontrés.


Bittersweet raconte l’histoire d’un jeune schizophrène perdant peu à peu ses repères face à la progression de la maladie de sa sœur. Les thèmes abordés y sont parfois un peu durs, mais toujours traités avec humour. L’humanité du personnage principal, ses questions sur la religion, la beauté ainsi que son incompréhension face à l’injustice du monde sont mises au premier plan.


Eric Golay On connaissait l’historien. Avec Quand le peuple devint roi, sorti en 2001 chez Slatkine, Eric Golay a donné l’ouvrage définitif sur les révolutions genevoises de 1789 à 1794. Il s’agit là d’un des jalons essentiels dans l’abondante historiographie locale. L’homme a rédigé depuis d’autres livres, plus circonstanciels.

 

Il nous présentera l’ouvrage Rien de ridicule aux cornes d’un taureau, paru aux Ed. Slatkine. Eric Golay entraîne le lecteur dans une énigme policière bien ficelée, un jeu de rôles parfaitement réglé et un dénouement des plus inattendus. Le tout ressemble bien à une pièce de théâtre où les comédiens entrent en scène à tout moment pour brouiller les pistes, style particulier pimenté de répliques sonnantes et parsemé d’humour.
Et malgré le sérieux de l’enquête, on y décèle un brin de légèreté et de dérision. Rien de tel que l’originalité de ce roman pour passer un très agréable moment !


 

 

Dominique Martin Elle adore voyager et part vivre avec son mari, architecte, en Arabie Saoudite. Les Années passent au fil des voyages. Mais une traversée inattendue vient l’embarquer. Dominique Martin a partagé le quotidien de son mari atteint d’un cancer, aujourd’hui guéri. Une expérience qui l’a profondément transformée. Un témoignage poignant, un récit authentique et sobre qui s’adresse aux malades, à leur entourage, aux thérapeutes et surtout à tous ceux qui aiment la vie par-dessus tout.

 

La vie par-dessus tout aux Ed. Eclectica

Hélène Dormond bien que son amour pour un Genevois l’ait conduite à accepter l’exil sur la Côte où elle vit encore actuellement, Hélène Dormond, née à Lausanne, a gardé un lien ombilical avec la ville qui l’a vue grandir. Lectrice forcenée depuis la maternelle, elle s’est hasardée à écrire au printemps 2009. Imprégnée par ses études de psychologie et son activité de travailleuse sociale, elle s’essaye à dépeindre l’humain dans les difficultés du quotidien, de la quête de sens à l’affirmation de soi, avec humour et tendresse. Son personnage de prédilection est le plus modeste aux yeux du monde, voire l’antihéros.

 

Elle présentera son dernier ouvrage, L’air de rien, paru aux Ed. Plaisir de Lire.

 

Cornélia de Preux a grandi à la montagne, en Valais. Elle a étudié les lettres à l’Université de Genève et vécu quelques années en Suisse alémanique, à Berne puis à Zurich, pour finalement s’installer sur les hauts de Lausanne. Au niveau professionnel, elle collabore à différents organismes en tant que journaliste spécialisée dans l’environnement et traductrice.
Avant de se lancer dans des fictions de plus longue haleine, elle s’est essayée à la nouvelle. Plusieurs de ses textes courts ont été édités dans des recueils ou des périodiques.

 

Elle présentera son dernier ouvrage, La fin des haricots, paru aux Ed. Plaisir de Lire.

 

Suzanne Delacoste bien qu'originaire de Monthey, est née à Rio Negro (Brésil) en 1913, où son père travaillait comme ingénieur. Elle poursuit ses études à Monthey au pensionnat Saint-Joseph, et séjourne à Vienne et en Angleterre.
Plus tard elle devient journaliste à Lausanne et collabore à la Nouvelle Revue de Lausanne. Elle a encore collaboré au journal Curieux entre 1940 et 1950, dans lequel elle a écrit de nombreuses nouvelles. Egalement écrivaine, elle rédige des romans et des nouvelles. Femme écrivant sur la destinée des femmes, ses héroïnes luttent dans un monde d'hommes et vont au-delà des convenances pour finir souvent tragiquement, vaincues par le pouvoir masculin.


Laurent de Weck, neveu de Suzanne Delacoste et les Ed. Plaisir de Lire présentent Couleur de sable, roman inédit.

  

Échanges autour d’une verrée offerte par
le Village du Livre après les lectures.

Entrée libre 

 

Renseignements et Inscriptions:

Village Suisse du Livre: ou au 027 306 61 13

Village Suisse du Livre - 1955 St-Pierre-de-Clages - Tél +41 27 306 61 13 -
© powered by /boomerang